Le statut social du salarié intérimaire

Les salariés intérimaires bénéficient d’un statut protecteur issu de la réglementation et des négociations menées par les partenaires sociaux depuis plus de 25 ans.

Le salarié intérimaire, le statut social le plus protecteur d’Europe

Aujourd’hui, les agences d’emploi sont devenues de véritables partenaires avec des avantages pour les salariés intérimaires, leur permettant de sécuriser leur parcours professionnel en bénéficiant d’un accompagnement personnalisé (formation, apprendre comment rédiger un CV parfait…) ou même des avantages santé. Cet accompagnement est notamment possible grâce à la mobilisation des ressources significatives de la branche au sein du FPE-TT, le Fonds professionnel de l’emploi, qui gère les fonds conventionnels de la branche et de l’OPCO AKTO, qui investissent pour poursuivre le déploiement des dispositifs innovants, en particulier en matière de formation.

Dans cette perspective, la branche a signé le 29 novembre 2019 un accord en faveur du développement des compétences et des salariés de la branche du travail temporaire tout au long de leur vie professionnelle.

Cet accord comporte 4 objectifs principaux :

  • Donner à chaque salarié les moyens d’évoluer professionnellement et de sécuriser son parcours professionnel ;
  • Favoriser le recours à l’alternance, dont l’apprentissage, comme une voie attractive et efficace d’intégration dans le monde du travail
  • Faciliter la reconversion professionnelle des salariés intérimaires liée à des problématiques de santé au travail ;
  • Anticiper les impacts de l’émergence et de la transformation des métiers ainsi que de l’obsolescence des compétences.

La formation professionnelle de l’intérimaire

Deux organismes paritaires interviennent en faveur de la formation professionnelle

des salariés intérimaires.

FPETT

Créé en 1996 par la branche du travail temporaire, le FPETT a pour but de :

  • contribuer au maintien de l’employabilité des salariés intérimaires en contrat de mission et en contrat à durée indéterminée;
  • contribuer à l’organisation des parcours et des évolutions professionnelles des salariés intérimaires en contrat de mission et en contrat à durée indéterminée;
  • renforcer les moyens financiers des entreprises de la branche en faveur;
    • du développement des compétences dans le cadre notamment des contrats d’alternance;
    • de l’accès à l’emploi;
    • du maintien dans l’emploi.
  • gérer le financement conventionnel supplémentaire dédié aux salariés intérimaires en contrat à durée indéterminée;
  • financer des études permettant aux partenaires sociaux de la branche de disposer d’informations relatives à l’emploi.

 

fpe tt

AKTO

AKTO est l’opérateur de compétences de 27 branches professionnelles dont la branche du travail temporaire. Il accompagne des entreprises et les salariés dans leur stratégie d’emploi de formation et de qualification. Il agit pour le développement de l’alternance, l’emploi durable et la construction de parcours professionnels. ​Il accompagne la performance des entreprises en renforçant la montée en compétences et la qualification des salariés. Il est au cœur des synergies entre les acteurs de la formation professionnelle.

La mission d’AKTO est de participer à la politique de l’emploi en développant les contrats d’alternance, en assurant un service de proximité aux TPE/PME via son maillage territorial, en appuyant les branches professionnelles sur la GPEC et la certification et en développant des partenariats régionaux et locaux avec les acteurs de l’emploi-formation. Son action s’inscrit en déclinaison des priorités de branche déterminées dans leur politique de formation.

 

AKTO
Infos pratiques:

Pour consulter les missions d’AKTO, cliquez ici.

 

Des droits conventionnels équivalents à ceux des salariés en CDI

Le principe de l’égalité de traitement est au cœur du statut social du salarié intérimaire. Il lui assure une rémunération similaire à celle d’un salarié en CDI de même qualification, occupant le même poste. S’y ajoute une indemnité de fin de mission (IFM), à hauteur de 10% de la rémunération totale brute et l’indemnité compensatrice de congés payés (10% du salaire brut). Malgré la discontinuité de son emploi, le salarié intérimaire accède à des droits sociaux attachés à sa personne, cumulables et transférables au gré des changements d’employeur. 

En complément de la Sécurité sociale, le salarié intérimaire bénéficie d’une protection sociale spécifique comprenant une complémentaire santé (mutuelle) pour lui et sa famille ​(à partir de 414h de mission) qui le couvre pendant les périodes d’emploi et les périodes d’intermission, ainsi qu’une prévoyance qui verse des indemnités complémentaires en cas d’arrêt de travail, maladie, maternité, accident du travail, maladie professionnelle ou décès, dès la première heure de mission.

La protection sociale spécifique au statut de salarié intérimaire

L’action sociale

Financé par les entreprises de travail temporaire et institué par accord de branche en 1992, le FASTT (Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire) propose aux salariés intérimaires des services et des prestations pour améliorer leur vie quotidienne et faciliter les démarches de la vie courante pour lever les difficultés qui freinent l’accès à l’emploi et à la formation.

En 2021, le FASTT a délivré 159 000 prestations et mobilisé 33 millions d’euros.

Les salariés intérimaires peuvent via ce fonds, bénéficier d’une palette de services diversifiée :

  • Un accès au logement : des outils et conseils pour faciliter l’accès au logement locatif, des solutions d’hébergement temporaire dans des conditions privilégiées…
  • Une subvention pour payer les honoraires d’agence immobilière
  • Un crédit à la consommation (prêts de trésorerie et prêts d’équipement) et un microcrédit
  • Des solutions de location de voiture
  • Des solutions de garde d’enfants en urgence
  • Une mutuelle professionnelle, avec une participation financière du FASTT

 

Par ailleurs, les partenaires sociaux de la Branche du travail temporaire ont négocié, auprès d’assureurs experts, deux régimes de protection sociale adaptés aux spécificités de l’intérim :

  • Intérimaires Santé, la complémentaire santé des salariés intérimaires pour faire face aux dépenses de santé;
  • Intérimaires Prévoyance qui compense la perte de revenus en cas d’arrêt de travail, d’invalidité et verse des prestations en cas de décès.

 

Ces régimes sont valables pour toutes les entreprises de travail temporaire et bien entendu, pour les salariés intérimaires.

Découvrez la vidéo du FASTT présentant « Les avantages du régime mutualisé de branche » ci-dessous :

https://youtu.be/xsfLqqHOzA8

FASTT

 

https://www.prismemploi.eu/le-statut-social-du-salarie-interimaire

Vous êtes intéressés par nos services !

Alerte emploi

Soyez alerté directement par email de la publication de nouvelles offres sur notre site

Inscrivez-vous maintenant !